Creole Project – David Murray, 1998

, , , ,


ūüé∑ūüĆīūü•Āūüé∂ūüéł Avec son Creole Project, le saxophoniste David Murray plongeait, il y a 25 ans d√©j√†, dans une partie de ses racines. Depuis, Murray a longuement approfondi ce sillon avec les Gwo-Ka Masters. Une premi√®re exploration donc ici, pour laquelle il s‚Äôentoure d‚Äôabord de sa garde rapproch√©e am√©ricaine (Ray Drummond, Billy Hart, D.D. Jackson, James Newton), puis convie un ar√©opage de percussionnistes et musiciens carib√©ens, en particulier guadeloup√©ens (mais pas que). Klod Kiavue, Fanswa Ladrezeau et Michel Cilla sont les maitres du rythme, auxquels il faut ajouter la flute des mornes de Max Cilla et la guitare de G√©rard Lockel lui-m√™me. Avec de tels musiciens, le paysage est forc√©ment vari√© et riche. Les pi√®ces exploratoires, souvent free, fondues dans le gwoka br√Ľlant et les inharmonies atonales de Lockel alternent avec une bossa sign√©e Teofilo Chantre, et l‚Äôon passe d‚Äôune ballade dans les mornes de Martinique √† la d√©licate morna du Cap Vert, tout en nostalgie.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut