Exil – Ralph Thamar, 1987

,


đŸŽ€đŸŽ¶đŸŽčđŸŽșđŸ„ On ne prĂ©sente plus Ralph Thamar. Il a dĂ©butĂ© auprĂšs de Marius Cultier avant de se faire connaĂźtre avec Malavoi – qu’il a retrouvĂ© rĂ©cemment Ă  l’occasion de leur dernier album Masibol. Puis entame une carriĂšre solo, marquĂ©e par un premier album, Exil, sorti en 1987. On pourra probablement lui reprocher d’ĂȘtre un peu court et de plutĂŽt tenir d’un grand EP que d’un vĂ©ritable album. Mais quatre titres tellement bons. Exil, bien sĂ»r, la chanson titre, mais le reste vaut Ă©galement le dĂ©tour. Un zouk Ă©nergique, trĂšs orchestrĂ©, aux sonoritĂ©s parfois Ă©lectroniques de ces annĂ©es 80 mais toujours bien vues. Et puis, quand on se repose sur Manu KatchĂ© et Michel Alibo pour la section rythmique, que redouter ? D’autant que le reste de la distribution est du mĂȘme acabit, de Jocelyne BĂ©roard Ă  Jean-Claude Naimro en passant par Douglas Mbida, Claude Vamur, Georges DĂ©cimus etc. La terrible section de cuivres des Bolognesi, Hovsepian, Belhocine et consorts
 Bref, un dĂ©but solo en fanfare pour entourer le charisme de Ralph Thamar. Fut un temps oĂč Ralph tenait en Guadeloupe Ă  Trois RiviĂšres, un petit club sur les hauteurs surplombant la mer. Le maĂźtre des lieux y accueillait les groupes de l’üle et ne dĂ©daignait pas de se joindre Ă  la musique en fin de soirĂ©e. J’en garde un excellent souvenir ! Et cela fait dĂ©jĂ  20 ans !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut