Compilation

Lèspri Ka / New Directions in Gwoka – 2022

🎶🌴🥁💃🎷 Comme promis, retour sur l’indispensable rétrospective gwoka moderne concoctée par les labels Time Capsule (Cédric Lassonde, Londres) et Séance Centre (Brandon Hocura, Montréal). Ce double LP est sorti en début d’année et remet en lumière des titres quasiment historiques, aujourd’hui introuvables. Lèspri Ka reprend ainsi des compositions de Gui Konket, Michel Laurent, Gaoulé Mizik, […]

Lèspri Ka / New Directions in Gwoka – 2022 Lire la suite »

Verckys – 2014

Parmi les excellents travaux de réhabilitation du patrimoine musical africain du label Analog Africa, ce double volume sorti en 2014, et consacré à l’historique Verckys Kiamuangana Mateta, ou plus simplement Verckys. Le musicien, compositeur etc. congolais avait débuté dans le TPOK Jazz de Franco avant de former son orchestre Vévé. Des musiciens comme Pépé Kallé

Verckys – 2014 Lire la suite »

1975-1982 – Eko Roosevelt, 2017

L’âge d’or de la légende Eko Roosevelt s’étend de 1975 à 1982. Durant cette période, le génial compositeur camerounais publie une série de titres à succès qui mélangent makossa, funk, disco ou encore jazz. C’est à cette période que s’attache l’excellente compilation publiée en 2017 chez Nubiphone, sous la supervision d’Armand de Préseau. On y

1975-1982 – Eko Roosevelt, 2017 Lire la suite »

Francisco & son orchestre / Selecta Martinique – vers 1975

Excellent latin groove made in Martinique avec ce disque un peu étrange qui rassemble une face de la Sélecta de Martinique et une face par Francisco et son orchestre, et aux couvertures imprimées tête bêche. Le célèbre chanteur, danseur et percussionniste, compositeur du désormais standard Fanm Matinik Dou, ouvre le bal avec sa relecture latine

Francisco & son orchestre / Selecta Martinique – vers 1975 Lire la suite »

Jojo l’Explosif – Dig it Babe – Jo Tongo, 2010

Jo Tongo débute comme chanteur et guitariste dans les années 60. Arrivé du Cameroun, c’est à Paris qu’il concrétise son rêve et sort ses premiers tubes sous le nom de Jojo l’Explosif. Et il le vaut bien, avec son soul funk aux accents jamesbrowniens. Par la suite, il sera surtout bassiste, et collaborera avec Manu

Jojo l’Explosif – Dig it Babe – Jo Tongo, 2010 Lire la suite »

Best Of Vol. 1 – Gramacks & Jeff Joseph, 1991

Il y a tout juste dix ans disparaissait brutalement, et à la stupeur générale, Jeff Joseph. Une énorme perte pour la musique caribéenne. RIP. Ce Best Of vol. 1 des Gramacks – à la pochette objectivement assez moche – n’a jamais été suivi d’un second volume, mais comporte quelques inédits intéressants.

Best Of Vol. 1 – Gramacks & Jeff Joseph, 1991 Lire la suite »

Les Antilles / Martinique, Guadeloupe, Haïti, La Dominique, Sainte Lucie – 1976

Franchement, a priori, c’est la compilation qu’on va éviter d’acheter. Photo stéréotypée du « folklore antillais », sticker accrocheur « super ambiance », tout y est. Et puis si on regarde un peu en détail, on s’aperçoit que ce florilège sorti en 1976 est loin d’être ridicule. Jugez un peu : les Vikings de la

Les Antilles / Martinique, Guadeloupe, Haïti, La Dominique, Sainte Lucie – 1976 Lire la suite »

Lo Mejor de Joe Cuba – Joe Cuba, 1971

🎷🎺🥁🇵🇷💃 Escale latine à Porto Rico avec le père du boogaloo, Gilberto Calderon, alias Joe Cuba. Il reste l’un des pionniers du genre, où le son rencontre la pop occidentale. Retour sur ses grands succès avec cette compilation de 1971 où l’on retrouve Bang Bang, Hey Joe Hey Joe ou encore T.C.O.B. Son titre El

Lo Mejor de Joe Cuba – Joe Cuba, 1971 Lire la suite »

Spaced: Collected Works 1980-1999 – Longineu Parsons, 1999

Spaced est un florilège « autorisé » du travail du trompettiste Longineu Parsons de 1980 à 1999, et avec même les liner notes de l’auteur. Le trompettiste éclectique a un lien fort avec les Antilles et la Guadeloupe en particulier. Il a entre autres dirigé le Big Band Mavounzy durant la deuxième moitié des années

Spaced: Collected Works 1980-1999 – Longineu Parsons, 1999 Lire la suite »

Mgqashiyo on the beat – 1967

🎤👯‍♀️🥁🇿🇦 A Pretoria, dans les années 60, c’est l’explosion du mgqashiyo, « le rythme qui ne meurt jamais », popularisé par les Mahotella Queens. Le mgqashyo reprend, sur un rythme généralement rapide, des chansons traditionnelles ou néo-traditionnelles africaines, souvent zouloues, interprétées par des chœurs harmoniques féminins. Le label Motella en profite pour sortir en 1967

Mgqashiyo on the beat – 1967 Lire la suite »

Retour en haut