Congo Funk! Sound Madness From The Shores Of The Mighty Congo River (Kinshasa​/​Brazzaville 1969​-​1982) – 2024

, ,


🥁🎺👯‍♀️🎧🌇 Congo Funk!, le nouvel opus de chez l'excellent label Analog Africa plonge dans le lourd groove funk des Congo(s) depuis les années 60 jusqu'au début des années 80. On est bien avant le soukous – qui perce cependant sous certains titres parmi les plus récents ici - et des orchestres que l'on pensait essentiellement liés à la rumba et ses dérivés, nous entrainent loin dans la moiteur torride des nuits des deux capitales, avec des relents d'afrobeat à la sauce Congo. Le concert de James Brown à Kinshasa en 1974, en prélude au Rumble in the Jungle entre Foreman et Ali, n’est pas étranger à cette poussée de la soul et du funk en Afrique Centrale. La nuit à Brazzaville fourmille de vie et d’odeurs, le poulet braisé et les brochettes pimentées grillent sur les bords des trottoirs, tandis que les néons colorés et blafards clignotent et éclairent plus ou moins les bars qui ne désemplissent pas. Sur le semblant de chaussée, les taxis et les mobylettes zigzaguent entre les flaques et les trous. Et la musique jaillit en hurlant des haut-parleurs disposés devant les échoppes, à même la rue. De Bacongo à Makélékélé, le long du Djoué, des grappes de jeunes déambulent, se forment et se défont, parlent fort, la Primus à la main, tandis que les nzele, un peu trop maquillées rient et esquissent quelques pas de danse. Chez Macédo, les Bantous de la Capitale envoient le groove, alors que de l’autre côté du fleuve, c’est Tabu Ley, Zaïko Langa Langa et l’OK Jazz qui font monter la température. Jusque tard le soir, Kin et Brazza grouillent. Ceux qui savent, savent ! Et cette compilation Congo Funk! est une plongée magistrale dans cet afro-funk décomplexé que je ne peux que vous recommander !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut